13/09/2009

histoire vécue : besoin de vous

je me fais l'interprête

lisez cette histoire qui pend au nez de tous

....je vous laisse le choix des qualificatifs

.....appel à vousCriant

stop

Bonjour à tous,

Hier, je me suis rendue pour la première fois chez une neuro-psy comme conseillé par mon médecin dans le but de recevoir le traitement approprié pour la fibro que l'on m'a diagnostiqué dernièrement.


Alors voilà, c'était un rendez-vous très spécial!!!!


Selon elle :


1.Il n'est nul besoin d'un traitement tri-phasé


2.Les fibros devraient s'estimer heureux d'avoir ces signaux d'alarme douloureux, ceux-ci étant le signe incontournable d'un futur cancer généralisé. (Pour elle, tous les autres médecins spécialiste de la fibro sont des cons!)


3.La fibro serait une résultante d'une mauvaise alimentation (alimentation supermarché), donnant lieu à une porosité intestinale invisible à tout examen de l'intestin (la porosité de l'intestin ne pouvant être détectée que si l'on regarde la paroi de l'intestin avec un microscope).


3.La mauvaise alimentation serait la résultante du fait que l'on aime pas la vie! (c'est sûr, faire ses courses au supermarché, c'est un truc de dépressif!!)


4.Elle serait causée par l'ignorance dont les fibros font preuve en avalant n'importe quoi (elle a précisé : manger des aliments achetés dans les super marchés est idiot!!!)


5. Avec ça, elle a ajouté : Les fibros font tous partie de familles de morts vivants tombés dans le tourbillon de la peur en assurant sa petite pension et en ne voulant pas s'adapter aux changements que produisent des vies pleines!!! (Ce qui fait de nous tous et de nos familles des morts vivants à la vie vide!!!).


6.Les peurs engendrent la perte d'envie de vivre, qui engendre la mauvaise alimentation, qui engendre donc la porosité de l'intestin, qui elle engendre des intoxications des systèmes intérieurs, qui engendrent à leurs tour une déficience du système nerveux, qui engendre une fibro qui selon elle engendrerait plus tard un cancer généralisé.

 

voilà : vous savez...

 

merçi à vous de réagir,

à votre façon : mais s'il vous plaît --- réagissez

 

 

 

dyn010_original_130_113_pjpeg__2ac9fd093bb8fb7bef9eaec38d0b1571