12/10/2009

mieux comprendre

 

1278                                      dyn005_small150_150_116_jpeg_2633871_7ec8872f40b7e1a40ec11a7434bc5858

 

 

 

 

F comme Fatigue et Faiblesse car les douleurs musculo-squelettiques continues et diffuses provoquent une énorme fatigue et une grande faiblesse de tout le corps


I comme Incapacité et Impossibilité à effectuer les simples tâches
quotidiennes de la vie (repasser, passer l’aspirateur, se coiffer, porter des charges, éplucher les légumes, …)


B comme Boulet car nous portons cette maladie comme un boulet parce que cela a opéré beaucoup de changements dans notre existence (perte de revenus car perte d’emploi, problèmes familiaux, sociaux, …)


R comme Raideur car les raideurs matinales, après un sommeil peu réparateur, sont notre lot quotidien qui se prolongent souvent toute la journée


O comme Obstacle car la fibromyalgie est un obstacle pour vivre « normalement » et pour nous et pour notre entourage qui subit lui aussi les affres de la maladie


M comme Mal car nous avons mal en permanence (maux de tête, démangeaisons, hypersensibilité, brûlures, fourmillements, gonalgie, …) et que notre mal-être est journalier et bien souvent incompris par notre voisinage


Y comme Youpi, mot que l’on ne prononce jamais !


A comme Ankylose et Anxiété car notre corps est continuellement ankylosé pareil à une mauvaise grippe et que l’anxiété nous gagne et entrave profondément notre vie de tous les jours


L comme Lenteur et Lassitude car la maladie engendre une grande lenteur dans nos déplacements et une énorme lassitude


G comme Gêne car nous ressentons une gêne perpétuelle dans tous les gestes effectués

 
I comme Invalidité, Invisible et Isolement car ce syndrome fibromyalgique, invisible, nous invalide réellement dans notre vie de tous les jours et nous isole socialement


E comme Epuisement et Enfer car nous sommes souvent épuisés après le moindre effort et que nous vivons parfois des journées d’enfer et un vrai calvaire

 

 

 

 

ayapuka

 

 

19:26 Écrit par yapuka dans Au quotidien | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : assumer, vivre mal, anti-douleurs |  Facebook |

Commentaires

C'est bien vrai ce que tu écris. Moi j,avais la fibro. depuis 10 ans ca allait tres bien mais j'ai vécu énormément de stress et d,anxiété avec les 2 derniers enfants de mon conjoint et avec lui aussi. Je suis venu tres tres fatiguée et j,ai eue une mauvaise grippe- costochondritte- tendinite- épicondyte et je n'arrive plus a controler ma maladie et je ne peux voir un rhumathologue avant 1 ans , je prend du percodant et gravol pour dormir mais je me leve avec de la douleur et meme la nuit ca me réveille. Les gens autour de moi ne me croyant pensait que je fesait une dépression, j'ai du me faire mettre en urgence psychiatrique pour leur prouver que ce n,est pas immaginaire. Je suis tellement fatiguée et ca pas de bon sens ce qui m,arrive.

Écrit par : Andrée Tremblay | 30/08/2010

Les commentaires sont fermés.